Skip to content

Les services rendus par la nature, combien ça vaut ?

25 novembre 2010

Le rapport TEEB est à la biodiversité ce que le rapport Stern est au changement climatique : une tentative de mesure des coûts de l’inaction face à la dégradation de l’environnement. Rendre économiquement visibles les services rendus par la nature.

Difficile,controversé et pas forcément souhaitable d’attribuer une valeur monétaire à tous les services rendus par les écosystèmes…ce rapport a le merite de participer à la prise de conscience collective et doit surtout servir  à rendre  visible ce qui passent largement inaperçus pour la plupart des décideurs économiques. En effet les chercheurs constatent que le fait que les services rendus par la nature soient « invisibles du point de vue économique a pour conséquence que le capital naturel est largement négligé, ce qui conduit à des décisions qui nuisent aux services écosystémiques et à la biodiversité. »

« Estimer l’inestimable, la biodiversité doit être préservée sous toutes ses dimensions : qualité, quantité et diversité des écosystèmes, des espèces et des gènes, non seulement pour des raisons sociétales, éthiques ou religieuses, mais aussi en raison des avantages économiques qu’elle procure aux générations présentes et futures.  Nous devons nous efforcer de devenir une société qui reconnaisse, mesure, gère et récompense économiquement une gestion
responsable de son capital naturel. »

Pour en savoir +

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :