Skip to content

Livre : Viva Favela ! Quand les démunis prennent leur destin en main

4 février 2010

Le Conjunto Palmeiras n’était au départ qu’une favela, un bidonville à vingt kilomètres de la ville touristique de Fortaleza, au nord du Brésil. Il est aujourd’hui un véritable quartier. Les habitants se sont battus depuis les années 1970 pour de meilleures conditions de vie, affrontant tour à tour la dictature, l’administration et les catastrophes climatiques.
Joaquim Melo, ancien séminariste et pilier de cette aventure, témoigne avec émotion de son engagement dans ce combat collectif contre la pauvreté. Après de nombreuses batailles pour relier le bidonville aux services de la ville, il nous explique comment, allant contre l’avis de la Banque centrale du Brésil, il a créé une monnaie propre à la favela et relancé le commerce local, notamment grâce au micro-crédit. Aujourd’hui, quarante-six banques communautaires ont vu le jour sur le modèle de celle du Conjunto Palmeiras : la Banque Palmas. Les habitants gèrent à présent une enveloppe de près de deux millions de reais !

À l’heure où le monde recherche des modèles anti-crise et des alternatives pour combattre la pauvreté, Joaquim Melo nous délivre un message d’espoir et révèle les clefs de son engagement aux côtés des habitants des Palmeiras. Un témoignage riche et universel à mettre entre toutes les mains.
Viva Favela ! Quand les démunis prennent leur destin en main par Joaquim Melo, avec Elodie Bécu et Carlos de Freitas, Editions Michel Lafon, 2009, 284 pp. 17,95 €.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :