Skip to content

BankTrack ou la vision en faveur d’un secteur financier qui prenne au sérieux sa responsabilité envers l’ensemble de la société

28 octobre 2009
tags: ,

BankTrack est un réseau d’organisations non gouvernementales (ONG) et d’individus qui surveille les opérations du secteur financier privé (banques commerciales, investisseurs, compagnies d’assurance, fonds de pension) ainsi que les impacts de ses opérations sur l’Homme et la planète.

La vocation des membres de BankTrack est de contribuer à rendre le secteur financier privé plus responsable envers l’ensemble de la société civile. Permettre que les opérations du secteur financier privé contribuent à rendre les sociétés humaines plus justes et plus fortes, tout en préservant l’environnement.  C’est pourquoi Les grandes banques doivent davantage vérifier ce qu’elles financent – elles sont responsables de leurs programmes et projets d’investissements, qu’elles font – ne l’oublions pas- pour le compte de leurs clients c’est à dire « nous » détenteurs de comptes bancaires. On oublie toujours un peu vite que dans le cas des banques, en tant que clients nous sommes aussi leurs premiers fournisseurs de matières premières, à savoir des liquidités. Donc c’est une responsabilité que nous partageons ensemble sans avoir toujours une vision globale des enjeux et des actions menées « quelque part » en notre nom et à notre « profit ».

Ainsi « Saviez-vous que BNP Paribas et le Crédit agricole ont financé au Chili le projet hydroélectrique HidroAysén, qui risque d’entraîner d’importants déplacements de population? Et que la Société générale a soutenu l’oléoduc Sakhaline II, qui contribue à dégrader les rivières à saumon dans l’est de la Russie?

Ces informations, rappelle Yann Louvel des Amis de la Terre, ne sont jamais « mises en avant par les banques ».  Pour les obtenir, BankTrack mène des recherches fouillées dans des bases de données finan-cières. Selon les ONG, 11,4 milliards d’euros ont ainsi été directement investis au cours des quatre dernières années dans des projets qui – au choix – sont nocifs pour l’environnement, violent les droits sociaux, manquent de transparence financière ou encore financent des projets d’armement contraires aux traités internationaux.

Le réseau invite donc  le grand public à envoyer aux banques des cartes électroniques de protestation via son site Internet, un bon moyen d’action :  le lobbying citoyen.

C’est ainsi  « Suite à la mobilisation internationale, que la construction de la centrale nucléaire de Belene en Bulgarie a quasiment été abandonnée, faute de financements suffisants », rappelle Yann Louvel.  Elle devait être implantée dans une zone sismique proche d’une réserve naturelle… » (source : article alternatives économiques)

Après pour aller plus loin, voir le site de bankTrack…. ICI !!!

et aussi celui de la campagne lancée par BankTrack  – secrets bancaires ICI qui  passe au crible les prêts, les actions et les obligations émis par treize grandes banques européennes, dont trois françaises.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :